une passion - marin pêcheur

une passion - marin pêcheur

Les Conserveries de sardines de Saint Gilles Croix de Vie

 

CONSERVERIES DE SARDINES Á ST GILLES CROIX DE VIE

                                              Femmes de l'usine Brunet à l'heure du panier de midi. Abri et Canot de sauvetage en arrière plan

    

 


 

 

Dates d'implantations et situations géographiques sur la commune (se référer aux numéros)

 

1TERTRAIS et BALLEREAU créée le 1 ou 2 Juin 1850 devenue ensuite SAUPIQUET, gérant : Bucquet, fermeture de l'usine fin des années 1960 avec transfert et affiliation sur le site de l'usine Cassegrain. L'usine Tertrais et Ballereau est actuellement la salle municipale de la Conserverie et de la Bibliothèque .

 

2 - CASSEGRAIN créée en 1855, Quai de la République (emplacement actuel de l'immeuble Port-Royal) CASSEGRAIN- SAUPIQUET fusion à la fin des années 1960 sur le site de l'usine CASSEGRAIN

 

3GEAY-DEMOULIN créée en 1856 à 1903 rue de la Chapellerie (ensuite devient GENDREAU)

 

4 GENDREAU  en 1903, rue de la Chapellenie, actuellement toujours en activité, Route des Sables d'Olonne à l'emplacement de l'ex usine BILBAO

 

POTEL & Cie créée le 7 mars 1866 , Quai de la République à Croix de vie ( emplacement actuel de la mairie ) était une Saurisserie dite aussi presse à poisson

 

TIRAUD & Cie créée le 20 mars 1870

 

GLATIGNY créée le 18 juillet 1870  Quai de République quartier (le bout du monde) était une Saurisserie

CHAGNOT    créée vers 1880

 

ANSELME     créée le 1 mars 1870

5 BRUNET créée vers 1880, Avenue du Vieux Môle

 

6 DANDICOLE & GAUDIN devenue LEMARCHAND

    Quai Gorin , à l'angle de la rue Raymondeau

 

7AUBIN-SALLES et RIOM rue de la Gîte à Croix de Vie

 

8 CANNET & Cie devenue BOUVAIS FLON Quai Gorin (emplacement de la Poste actuelle)

 

9CONSERVERIES DE France, Quai de la République (auprès de l'usine Cassegrain)

 

10 S.G.C.C. (BILBAO) créée vers 1948 (gérant M. Lucas), sur le site d'un ex camp de réfugiés républicains espagnols du nom de Bilbao, route des Sables à Saint Gilles (actuellement usine GENDREAU)

  Ce qui fait qu'à cette époque BILBAO fut la seule usine implantée sur la commune de Saint Gilles sur Vie, à plus de 2 km du port, le transport de la sardine et du thon se faisant alors à cette époque par camion. Toutes les autres usines se trouvant sur la commune de Croix de Vie à proximité du port ou de la Vie, pour des raisons de transport, dans le contexte de l'époque de leurs implantations, la sardine était acheminée par civières et charrettes à main.

Plus tard CASSEGRAIN qui devint SAUPIQUET  (puis VIF ARGENT) s'implanta sur St Gilles route de la Roche. Après la fermeture de l'usine BILBAO, l'usine GENDREAU vint s'implanter sur ce site . Ce qui fait qu'à la date d'aujourd'hui, les 2 seules usines de Conserveries de poisson toujours en activité, GENDREAU et VIF (ex VIF ARGENT), sont du coté St Gilles….

 

Pendant près d'un siècle les conserveries de poissons, principalement la sardine ainsi que le thon et le maquereau, ont développé un essor important économique et démographique.

Les conserveries ont employé, en saison, 1000 à 2000 personnes principalement des femmes de Saint Gilles Croix de vie et des communes avoisinantes, aussi de nombreuses bretonnes provenant même du pays bigouden: des cartes postales du début du 20ème siècle en témoignent, montrant des groupes de jeunes femmes avec des coiffes bretonnes du pays bigouden et autres. Sur la commune de  Croix de Vie principalement, des alliances (couples) se sont formées, de nombreuses familles ont une mère ou une grand-mère d'origine bretonne.

 Les hommes étaient employés en moindre nombre pour le fonctionnement des usines, chaufferies et soudures.   Les recensements de la population de Croix de Vie et St Gilles sur Vie relevés sur les Archives numériques départementales de Vendée sont un témoin de l'essor de ces communes, essentiellement Croix de Vie entre 1856 et 1886, date des implantations des conserveries qui emmenèrent une population extérieure et un nombre de bateaux de pêche et de marins pêcheurs plus important.

      Entre 1836 et 1856 la population de Croix de Vie est stable, environ 750 personnes.

      Entre 1856 et 1886 la population passe de 710 à 1706 habitants

      En 1911 la population est de 2079 Habitants

      Dans les mêmes temps St Gilles sur Vie compte :

      entre 1836 et 1856 : 1100 habitants

      entre 1856 et 1886 : 1715 habitants

      et en 1911 : 1859 habitants, moins que Croix de Vie (2079 habitants)

Sources des recensements : Archives départementales numérisées de Vendée

 

     Dans le début des années 1950, quand j'ai débuté le métier de marin pêcheur, il existait encore 7 Conserveries en activité 

     Liste présentée dans l'ordre de leur cessation d'activité :

 - LEMARCHAND ( Quai Gorin angle de la rue Raymondeau)

 - CANNET            ( Quai Gorin la Poste actuelle)

 - BRUNET            ( face à la tour Joséphine )

 - SAUPIQUET      ( Salle de la Conserverie actuelle) lieu abandonné, implantation usine Cassegrain

 - CASSEGRAIN    (Port Royal, quai de la République) devenu SAUPIQUET

 - BILBAO S.G.C.C. (Route des Sables à St Gilles) devenu Gendreau

 - GENDREAU       ( Rue de la Chapellenie) transféré à l'usine Bilbao (route des Sables) - GENDREAU toujours en activité en ce lieu et  Route de la Roche : VIF, (ex Vif Argent)

 


            Vers les années 1900

 

Femmes d'usine en attente de l'arrivée éventuelle de la sardine



29/07/2016

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres